Au revoir allocations, bonjour cotisations